Sélectionner une page

Bruxisme et acouphènes, quel est le lien ?

Lorsque l’on évoque le terme acouphènes, on pense tout de suite à des sifflements, des bourdonnements ou encore des grésillements. Cette sensation auditive désagréable est le plus souvent causée par des dysfonctionnements au niveau buccale et maxillaire. Définit par des serrements et grincements fréquents et intenses de dents, le bruxisme fait justement partie de ces dysfonctionnements.

Le bruxisme : de quoi parle-t-on ?

Au sens propre du terme, le bruxisme veut dire grincer des dents. Par définition, le bruxisme signifie un mouvement inconscient de la mâchoire. Réalisée de façon involontaire, cette action crée des tensions anormalement élevées au niveau de l’appareil manducateur. Il faut souligner que le bruxisme apparaît en dehors des phases normales de mastication et de déglutition.

La personne souffrant de bruxisme a tendance à grincer et à serrer ses dents les unes contre les autres, et ce de manière répétée, de jour comme de nuit. À long terme, cela entraîne des complications dentaires comme l’usure prématurée et la sensibilité.

Au-delà des problèmes dentaires, le bruxisme peut également engendrer d’autres troubles comme la fatigue, les acouphènes. Ce trouble touche surtout les personnes âgées jusqu’à 50 ans. Les hommes et les femmes sont plus sujets au bruxisme nocturne tandis que le bruxisme en journée implique surtout les femmes.

Qu’en est-il du bruxisme nocturne ?

On parle de bruxisme nocturne lorsque le grincement et le serrement involontaire des dents ne surviennent que pendant le sommeil. Il y a plusieurs signes permettant de diagnostiquer les symptômes du bruxisme nocturne. Outre les douleurs importantes dans les régions de la mâchoire et du cou, les maux de tête au réveil ainsi que les sensations désagréables sont des signes caractérisant le bruxisme nocturne.

Pour tout cela,  traiter le bruxisme nocturne est plus qu’indispensable. Si aucune mesure n’est prise, un bruxisme nocturne peut engendrer des effets indésirables au niveau articulaire et au niveau des os. Dans le cadre d’un traitement du bruxisme nocturne, les praticiens font un diagnostic précis comme l’analyse du sommeil ou la polysomnographie. À savoir que le bruxisme nocturne vient directement du cerveau.

Le bruxisme sous deux formes

On enregistre deux formes de bruxisme, entre autres :

  • le bruxisme statique
  • et le bruxisme dynamique

On parle de bruxisme statique quand les dents serrent ou grincent sans le moindre mouvement latéral opéré par la mâchoire. La crispation des dents en cours d’un bruxisme statique engendre normalement des douleurs musculaires à l’arrière de la mâchoire, au niveau de l’oreille, dans le cou ainsi que dans la zone des épaules. L’acouphène fait partie des symptômes liés à cet état de crispation de la mâchoire.

Pour ce qui est du bruxisme dynamique, il se caractérise par le grincement ou serrement de dents accompagné de mouvements latéraux de la mandibule. À la longue, ce type de bruxisme peut engendrer une usure dentaire.

Les principaux facteurs déclenchant le bruxisme

L’acouphène comme le bruxisme résultent tous deux de plusieurs facteurs. Avec l’anxiété, le stress est l’un des principaux facteurs provoquant le bruxisme. Le stress étant un comportement psycho-corporel survient généralement suite à une mise en tension globale de la personne. Tout individu en état de stress présente généralement une crispation musculaire surtout au niveau des muscles faciaux. Le lien existant entre bruxisme, acouphène et stress n’est plus à débattre.

Les gouttières occlusales

Le port de gouttière est avant tout l’un des moyens les plus efficaces pour atténuer le bruxisme et donc l’acouphène. Parmi les différents types de gouttières existantes, le modèle occlusal constitue un choix par excellence. En plus de limiter l’usure dentaire, le port de gouttières occlusales permet un reconditionnement neuromusculaire. Il s’agit d’un système prothétique à porter le jour ou la nuit.

La gouttière occlusale a été spécialement conçue pour empêcher les dents du haut d’entrer en contact avec les dents du bas. Bien plus qu’une simple option, ce type de gouttière est une solution thérapeutique aux dysfonctionnements de l’appareil manducateur. Son utilisation aide surtout les gens qui souffrent de bruxisme (grincement des dents) ou de problèmes de l’ATM (problèmes des mâchoires).

Atténuer efficacement bruxisme et acouphènes

Afin d’atténuer ce trouble de bruxisme et d’acouphène chez l’individu, il convient avant tout de bien régler l’état émotionnel. Sachant par-dessus tout que notre état et notre humeur ont une influence considérable sur notre état nerveux et émotionnel. Pour s’éloigner du bruxisme et des acouphènes, il convient d’adopter un comportement souple, toujours détendu, déstresser.

Le traitement adéquat pour un bruxisme et un acouphène

Comme dit précédemment, l’équilibre et la maîtrise du comportement apportent une influence positive ou négative sur le système nerveux autonome. Pour réduire les tensions, détendre les muscles et limiter le bruxisme et acouphène, il faut instaurer un équilibre. Plusieurs techniques peuvent ainsi être prises en compte. Pratiquer une technique de relaxation peut être propice à un environnement plus apaisant. Cela vous permettra également de mettre un terme au bruxisme ou aux serrements et grincement de dents.

L’hypnothérapie se révèle extrêmement efficace dans le traitement du bruxisme. Ce type de traitement consiste à rééduquer la crispation musculaire mandibulaire. Ayant apporté leur fruit, la Thérapie cognitivo-comportementale ainsi que la Sophrologie sont aussi des techniques vraiment fiables pour l’activation du système parasympathique.

4.6/5 - (5 votes)